Jean Anouilh (23 juin 1910 - 3 octobre 1987), est un écrivain et dramaturge français. Auteur d'une oeuvre théâtrale abondante, comme sa célèbre pièce, Antigone, il reçoit le Grand prix du théâtre de l’Académie française en 1980. Il a également travaillé comme scénariste et dialoguiste sur de nombreux films et téléfilms.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompenses : Dramaturge, Écrivain
  • Date de naissance : 23 juin 1910
  • Date de décès : 3 octobre 1987
  • Les femmes ont toujours pitié des blessures qu'elles n'ont pas faites elles-mêmes.
    Pauvre Bitos ou Le dîner de têtes, éd. La Table Ronde
  • L'essentiel, quand on a un commandement, c'est de prendre une décision, quelle qu'elle soit. On s'effraie au début, puis avec l'expérience, on s'aperçoit que cela revient à peu près au même... quoi qu'on décide.
    L'alouette
  • [...] les vraies révolutions sont lentes et elles ne sont jamais sanglantes. Le sang, c'est toujours pour payer la hâte de quelques hommes [...] pressés de jouer leur petit rôle.
    Pauvre Bitos ou Le dîner de têtes, éd. La Table Ronde
  • Les femmes sont ivres de pardon.
    Ornifle ou le Courant d'air, éd. Folio
  • [...] je crois que Dieu pardonnera à tout le monde, sauf aux médiocres.
    Pauvre Bitos ou Le dîner de têtes, éd. La Table Ronde
  • Soyez donc bons à quelque chose, et vous serez toujours aimés !
    La valse de Toréadors, éd. La Table Ronde
  • S'il fallait avoir de l'estime pour tous les gens avec qui on dîne, il n'y aurait plus de réunions mondaines possibles...
    Pauvre Bitos ou Le dîner de têtes, éd. La Table Ronde
  • Les femmes sont à qui les prend et les garde !
    La valse de Toréadors, éd. La Table Ronde
  • Il n'y a pas de sots métiers. Non, il n'y a que de sottes gens.
    Le Boulanger, la Boulangère et le Petit Mitron, éd. La Table Ronde
  • Les femmes sont à qui les prend et les garde !
    La valse de Toréadors, éd. La Table Ronde
  • L'illusion du plaisir et la peur de la mort sont les seules industries où l'on peut faire lâcher jusqu'à leur dernier sou aux hommes...
    Le directeur de l'Opéra, éd. Folio
  • L'amour s'enlise dans la vie de tous les jours.
    Cécile ou l'école des pères, éd. Folio
  • Faire l'amour avec une femme qui ne vous plaît pas, c'est aussi triste que de travailler !
    L'hermine
  • L'amour est chaque matin une chose nouvelle à conquérir.
    Cécile ou l'école des pères, éd. Folio
  • D'attendre celui qu'on aime, que c'est bon.
    Cher Antoine ou l'amour raté
  • «
  • 1
  • ...
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6