• Si la cruauté révolte, la sottise décourage, et les hommes fatigués de voir la bêtise triompher, finiront par se taire, résignés.
  • Un pouvoir illimité entre les mains de personnes bornées mène toujours à la cruauté.
    L'archipel du Goulag (1973)
  • Faut-il croire en Dieu pour penser que douceur et compassion valent mieux que violence et cruauté, que l'amour vaut mieux que la haine ?
  • En cruauté impitoyable, l'homme ne le cède à aucun tigre, à aucune hyène.
    Parerga et Paralipomena
  • Plus la population s'accroit, plus la cruauté envers les souffre-douleur augmente.
    Nous, les dieux, éd. Le Livre de Poche
  • La peur collective favorise l'instinct grégaire et la cruauté envers ceux qui n'appartiennent pas au troupeau.
  • L'homme n'est qu'un animal à demi dompté, qui pendant des générations a gouverné les autres par la fourberie, la cruauté et la violence.
    Histoire de ma vie
  • L'humanité a trop de cruauté et pas assez de bonté.
  • Le devoir le plus élevé de l'homme est de soustraire les animaux à la cruauté.
  • La cruauté envers les bêtes est la violation d'un devoir de l'homme envers lui-même.
  • On compare parfois la cruauté de l'Homme à celle des fauves, c'est faire injure à ces derniers.
    Les Frères Karamazov
  • La culture et l'éducation ne suffisent pas à faire barrage aux génocides, à dissiper les préjugés raciaux, quels qu'ils soient. Chez certains êtres, la cruauté humaine s'enracine plus profondément que le savoir et la culture.
    Philosophie magazine, avril 2021
  • Lorsque la douceur et la cruauté se disputent un royaume, c'est la douceur qui gagne la partie.
  • On est dans une époque de cruauté. On ne veut pas comprendre que nous sommes tous des migrants, des étrangers, les étrangers des autres peuples du monde. On est cruels, alors que la France est historiquement le pays où il y a eu le plus de mélange de peuples.
    Interview, Le Monde du 9 juillet 2017
  • L'homme est un animal répugnant, prodigieux par sa faculté d'exercer, sous le couvert de l'idéal, une variété de cruautés dégoûtantes.
    Les Sables de la mer, éd. Plon