Matteo Ricci, ( - ) est un prêtre jésuite italien. Premier européen à assimiler la culture chinoise, il apporte à la Chine ses connaissances en mathématiques, en astronomie et en cartographie. Auteur de la première traduction des Quatre Livres du confucianisme ; il invente la transcription en lettres latines de la langue chinoise pour composer le premier dictionnaire chinois en langue occidentale.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Italien
  • Profession : Homme d'église
  • Date de naissance : 30 novembre 2020
  • Date de décès : 30 novembre 2020
  • Un ami flatteur n'est pas un ami mais un voleur. D'ami il n'a fait qu'usurper le nom.
    De l'Amitié
  • Les coups de bâtons de mes amis ont plus de prix que les cadeaux de mes ennemis.
    De l'Amitié
  • Avoir beaucoup d'amis intimes, c'est en réalité n'en avoir aucun.
    De l'Amitié
  • Si vous traitez vos amis comme vous-même, celui qui est loin devient proche et le faible fort, le malheureux goûte le bonheur et le malade recouvre la santé.
    De l'Amitié
  • L'ami qui ne me fait aucun bien ressemble à un ennemi qui ne me ferait aucun tort.
    De l'Amitié
  • De mes amis défunts je me souviens sans tristesse ; car quand ils étaient encore en vie, je les possédais comme si je pouvais les perdre ; maintenant qu'ils sont morts, je pense à eux comme s'ils m'étaient présents.
    De l'Amitié
  • Quand un malheur m'arrive, ce m'est une consolation de voir le visage de mon ami. Dans le succès ou l'infortune, est-il un moment où les amis ne soient pas utiles ? Ils diminuent ma tristesse, quand je suis désolé ; ils augmentent ma joie, quand je suis réjoui.
    De l'Amitié
  • L'ami et moi cela fait deux corps et un cœur. S'appuyer l'un sur l'autre et s'entraider, c'est la raison d'être de l'amitié.
    De l'Amitié
  • Mon ami n'est autre que la moitié de moi-même ; c'est un autre moi-même ; aussi faut-il regarder l'ami comme soi-même.
    De l'Amitié