Françoise Dolto, ( - ) est une pédiatre et psychanalyste française.
  • Genre : Femme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompenses : Pédiatre, Psychanalyste
  • Date de naissance : 6 novembre 1908
  • Date de décès : 25 août 1988
  • La solitude m'a toujours accompagnée, de près ou de loin, comme elle accompagne tous ceux qui, seuls, tentent de voir et d'entendre, là où d'aucuns ne font que regarder et écouter. Ami inestimable, ennemi mortelle - solitude qui ressource, solitude qui détruit, elle nous pousse à atteindre et à dépasser nos limites.
  • L'enfant a toujours l'intuition de son histoire. Si la vérité lui est dite, cette vérité le construit.
  • Le seul péché est de ne pas se risquer pour vivre son désir.
  • Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun : l'épanouissement de chacun dans le respect des différences.
  • En chaque enfant, on l'ignore trop, naît et se développe le projet intuitif d'être considéré comme une (grande) personne. Aussi attend-il qu'on est à son égard le comportement et le respect que l'on a vis-à-vis d'un adulte. Il a raison.
  • La jalousie n'est pas une preuve d'amour, mais d'immaturité.
  • L'intensité du regard d'un bébé qui tète est vraiment poignante, c'est l'intensité de l'être qui est conscient qu'il contribue au vivre du monde entier.
  • Peut-être ce mot famille évoque-t-il pour vous la chaleur tiède et mélancolique d'un passé, ou bien la force du nombre des moyens d'action et de relations dont vous lui êtes redevable, une espérance, peut-être aussi un regret. Peut-être ce mot est-il pour vous synonyme d'étouffement, de charges écrasantes, de chape de plomb sur le cœur.