Sacha Guitry, de son nom complet Alexandre Georges-Pierre Guitry ( - ) est un comédien, dramaturge, metteur en scène de théâtre, réalisateur et scénariste de cinéma. Auteur dramatique très prolifique, il a écrit plus d'une centaine de pièces de théâtre et en a adapté lui-même un grand nombre au cinéma.
  • Ce qui tue c'est l'espoir. Et tandis qu'ils en meurent, combien on voit de gens qui disent qu'ils en vivent.
    Cinquante ans d'occupations, éd. Presses de la Cité
  • [...] ce n'est pas une maladie d'avoir cent deux ans... C'est même le contraire d'une maladie... et cet homme-là est bien imprudent, il me semble, d'aller chez les médecins !
    Une petite main qui se place
  • Si vous êtes un jour traité de parvenu, tenez pour bien certain que vous serez arrivé.
    Cinquante ans d'occupations, éd. Presses de la Cité
  • Nous éprouvons le besoin périodique de reprendre notre liberté, sans jamais nous rendre compte que c'est toujours pour l'aliéner... car nous passons notre vie à changer de prison, jusqu'au jour où nous rencontrons le geôlier de nos rêves !
    Une petite main qui se place
  • Ô privilège du génie ! Lorsqu'on vient d'entendre un morceau de Mozart, le silence qui lui succède est encore de lui.
    Cinquante ans d'occupations, éd. Presses de la Cité
  • Méfiez-vous des femmes qu'on épouse car celles qui ne vous trompent pas... vous le reprochent toute leur vie... comme si c'était de votre faute... alors que, le plus souvent, ce n'est même pas de la leur !
    Un sujet de roman
  • Si vous voulez que votre femme écoute ce que vous dites, dites-le à une autre femme.
  • Il arrive un âge où tout à coup l'on s'aperçoit que le physique que l'on a ne correspond plus très bien aux habitudes que l'on prend, aux idées qui vous viennent, aux sentiments que l'on éprouve...
    Monsieur Prudhomme a-t-il vécu ?
  • Le tango, je me demande pourquoi ça se danse debout !
  • Redouter l'ironie, c'est craindre la raison.
    Toutes réflexions faites
  • [...] entre mari et femme, moins un cadeau est utile, plus il est agréable.
    Françoise
  • On peut faire semblant d'être grave, on ne peut pas faire semblant d'avoir de l'esprit.
  • On croit que le bonheur c'est d'être bien portant, alors que l'important, c'est de cesser d'être malade !
    Le mot de Cambronne
  • Abstenez-vous de raconter à votre femme les infamies que vous ont faites celles qui l'ont précédée. Ce n'est pas la peine de lui donner des idées.
    Elles et toi
  • [...] il est à noter qu'on met la femme au singulier quand on a du bien à en dire - et qu'on en parle au pluriel sitôt qu'elle vous fait quelque méchanceté.
    N'écoutez pas, Mesdames !
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • ...
  • 12
  • »