Citations de Sacha Guitry

Sacha Guitry
Sacha Guitry, de son nom complet Alexandre Georges-Pierre Guitry ( - ) est un comédien, dramaturge, metteur en scène de théâtre, réalisateur et scénariste de cinéma. Auteur dramatique très prolifique, il a écrit plus d'une centaine de pièces de théâtre et en a adapté lui-même un grand nombre au cinéma.

" En amour, le plaisir que j'éprouve est pour moi secondaire. Ma sensualité se satisfait fort bien du plaisir que je donne. "

" Il ne faudrait jamais regarder quelqu'un qui dort, c'est comme si on ouvrait une lettre qui ne vous est pas adressée. "

" Ne pas se faire d'illusion. Dans "amis", il y a l'idée d’âmes. Dans "relations", l'idée que tout est relatif. "

" Il y a des gens sur qui on peut compter. Ce sont généralement des gens dont on n'a pas besoin. "

" Aimez les choses à double sens, mais assurez-vous bien d'abord qu'elles ont un sens. "

" Le premier qui s'est marié, il ne savait pas ; mais le deuxième, il est inexcusable. "

" Tu me plais tellement que, quand il t'arrive de n'être pas jolie, je te trouve belle. "

" Il faut laisser à Dieu le bénéfice du doute. "

" Souvent, en affaires, des canailles volent moins d'argent que les honnêtes gens ne vous en coûtent. "

" En réalité, ce qu'on entend par avoir du cœur, c'est avoir une faiblesse des glandes lacrymales en même temps qu'une légère paralysie du cervelet. "

" L'amour, c'est des grands mots avant, des petits mots pendant, des gros mots après. "

" Une femme qui s'en va avec son amant n'abandonne pas son mari, elle le débarrasse d'une femme infidèle. "

" Le temps remet toujours les gens à leur place. "

" Il y a des bêtises que j'ai faites, uniquement pour avoir le plaisir de les raconter. "

" [...] Une femme ne quitte en général un homme que pour un autre homme - tandis qu'un homme peut très bien quitter une femme à cause d'elle. "

Quadrille, éd. Pocket

" Être marié !... Ça, ça doit être terrible. Je me suis toujours demandé ce qu'on pouvait bien faire avec une femme en dehors de l'amour. "

Faisons un rêve, éd. Pocket