Citations de Tchouang Tseu

photo non disponible
Tchouang Tseu ou Zhuangzi, est un penseur chinois du IVe siècle av. J.-C. à qui l'on attribue la paternité d'un texte essentiel du taoïsme appelé de son nom – le Zhuangzi.

" Lorsque l'esprit connaît la tranquillité, il maîtrise l'univers tout entier. "

" Bien que les pieds de l'homme n'occupent qu'un petit coin de la terre, c'est par tout l'espace qu'il n'occupe pas que l'homme peut marcher sur la terre immense. "

" Manquer de biens, c'est être pauvre. Savoir et ne pas faire, c'est être malheureux. Je suis très pauvre ; je ne suis pas malheureux. "

" Toutes les eaux y confluent sans la remplir, toutes les eaux en sortent sans la vider. Voilà pourquoi je vais à la mer. "

Mer

" Un vivant doit avant tout soigner son corps. Qui ne veut pas soigner son corps ferait mieux de quitter le monde. "

" Qui contemple l'eau trouble perd de vue l'eau limpide. "

" Tranquillité dans le tumulte, c'est ce qu'on appelle perfection. "

" Connaître les actes respectifs du ciel et des humains est le summum du savoir. "

" Une personne avisée pénètre la vérité des choses, sait s'en tenir à l'essentiel. "

" La respiration d'un homme accompli vient des talons. Celle du vulgaire vient de la gorge. "