André Gide ( - ) est un écrivain français, prix Nobel de Littérature en 1947. Volonté de liberté et d'affranchissement à l'égard des contraintes morales et puritaines, - André Gide assumait pleinement son homosexualité - son œuvre s'articule autour de la recherche permanente de l'honnêteté intellectuelle.
  • Le présent serait plein de tous les avenirs, si le passé n'y projetait déjà une histoire. Mais hélas ! un unique passé propose un unique avenir - le projette devant nous, comme un point infini sur l'espace.
    Les nourritures terrestres
  • La mélancolie n'est que de la ferveur retombée.
    Les nourritures terrestres
  • La sagesse n'est pas dans la raison, mais dans l'amour.
    Les nouvelles nourritures, éd. Gallimard
  • Plutôt que de répéter sans cesse à l’enfant que le feu brûle, consentons à le laisser un peu se brûler : l'expérience instruit plus sûrement que le conseil.
  • Je puis douter de la réalité de tout, mais pas de la réalité de mon doute.
  • Il faut de l'esprit pour bien parler, de l'intelligence suffit pour bien écouter.
    Journal, 6 janvier 1892
  • Il entre dans toutes les actions humaines plus de hasard que de décision.
  • La première condition au bonheur est que l'homme puisse trouver joie au travail. Il n'y a vraie joie dans le repos, le loisir, que si le travail joyeux le précède.
  • Les bourgeois honnêtes ne comprennent pas qu'on puisse être honnête autrement qu'eux.
  • Le monde ne sera sauvé, s'il peut l'être que par des insoumis.
    Journal
  • Dans un monde où chacun se grime, c'est le visage nu qui paraît fardé.
    Correspondances
  • Ce qui échappe à la logique est le plus précieux de nous-même.
    Journal
  • Si je n'affirme pas davantage, c'est que je crois l'insinuation plus efficace.
  • Quand un philosophe vous répond, on ne comprend même plus ce qu'on lui avait demandé.
    Paludes
  • Ose devenir qui tu es. Ne te tiens pas quitte à bon compte. Il y a d'admirables possibilités en chaque être. Persuade-toi de ta force et de ta jeunesse. Sache te redire sans cesse : « Il ne tient qu'à moi ».