Citations de Blaise Pascal

Blaise Pascal
Blaise Pascal ( - ) est un mathématicien, physicien, philosophe, moraliste et théologien français. Mathématicien de premier ordre, il publie tout d'abord un traité de géométrie projective à seize ans ; ensuite il développe en 1654 une méthode de résolution du "problème des partis" qui, donnant naissance au cours du XVIIIème siècle au Calcul des Probabilités, influencera fortement les théories économiques modernes et les sciences sociales. Après une expérience mystique à la fin de 1654, il se consacre à la réflexion philosophique et religieuse.

" Il y a assez de lumière pour ceux qui ne désirent que de voir, et assez d'obscurité pour ceux qui ont une disposition contraire. "

Pensées

" Se moquer de la philosophie, c'est vraiment philosopher. "

Pensées

" Le moi est haïssable. "

Pensées

" L'affection ou la haine change la justice de face. Et combien un avocat bien payé par avance trouve-t-il plus juste la cause qu'il plaide ! "

Pensées

" La vie humaine n'est qu'une illusion perpétuelle ; on ne fait que s'entre-tromper et s'entre-flatter. Personne ne parle de nous en notre présence comme il en parle en notre absence. L'union qui est entre les hommes n'est fondée que sur cette mutuelle tromperie ; et peu d'amitiés subsisteraient, si chacun savait ce que son ami dit de lui lorsqu'il n'y est pas, quoiqu'il en parle alors sincèrement et sans passion. "

Pensées

" Presque tous les malheurs de la vie viennent des fausses idées que nous avons sur ce qui nous arrive. "

Pensées

" Deux choses instruisent l'homme de toute nature : l'instinct et l'expérience. "

Pensées

" Le silence est la plus grande persécution ; jamais les saints ne se sont tus. "

Pensées

" La conscience est le meilleur livre du monde. C'est celui que l'on doit consulter le plus souvent. "

Pensées

" C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité ; et de là vient qu'il est toujours disposé à nier tout ce qui lui est incompréhensible ; au lieu qu'en effet il ne connaît naturellement que le mensonge, et qu'il ne doit prendre pour véritables que les choses dont le contraire lui paraît faux. "

Pensées

" Puisqu'on ne peut être universel et savoir tout ce qu'on peut savoir sur tout, il faut savoir un peu de tout. Car il est bien plus beau de savoir quelque chose de tout que de savoir tout d'une chose ; cette universalité est la plus belle. "

Pensées

" Il n'est pas certain que tout soit certain. "

Pensées

" Le monde est une sphère dont le centre est partout, la circonférence nulle part. "

Pensées

" Le plaisir des grands est de pouvoir faire des heureux. "

Pensées

" Le propre de la puissance est de protéger. "

Pensées

" Le temps guérit les douleurs et les querelles. "

Pensées