Citations de Blaise Pascal

Blaise Pascal
Blaise Pascal ( - ) est un mathématicien, physicien, philosophe, moraliste et théologien français. Mathématicien de premier ordre, il publie tout d'abord un traité de géométrie projective à seize ans ; ensuite il développe en 1654 une méthode de résolution du "problème des partis" qui, donnant naissance au cours du XVIIIème siècle au Calcul des Probabilités, influencera fortement les théories économiques modernes et les sciences sociales. Après une expérience mystique à la fin de 1654, il se consacre à la réflexion philosophique et religieuse.

" L'art de persuader consiste autant en celui d'agréer qu'en celui de convaincre, tant les hommes se gouvernent plus par caprice que par raison. "

Pensées

" La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. "

Pensées

" Qu'est-ce que l'Homme dans la Nature ? Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout. "

Pensées

" La grandeur de l'Homme est grande en ce qu'il se connaît misérable. Un arbre ne se connaît pas misérable. "

Pensées

" Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. "

Pensées

" La vraie éloquence se moque de l'éloquence ; la vraie morale se moque de la morale. "

Pensées

" Sans divertissement, il n'y a point de joie ; avec le divertissement, il n'y a point de tristesse. "

Pensées

" La grandeur de l'homme est grande en ce qu'il se connaît misérable. Un arbre ne se connaît pas misérable. C'est donc être misérable que de se connaître misérable ; mais c'est être grand que de connaître qu'on est misérable. "

Pensées

" Deux excès : exclure la raison, n'admettre que la raison. "

Pensées

" L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers s'arme pour l'écraser : une vapeur, une goutte d'eau, suffit  pour le tuer. Mais, quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt, et l'avantage que l'univers a sur lui ; l'univers n'en sait rien. Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C'est de là qu'il faut nous relever et non de l'espace et de la durée, que nous ne saurions remplir. Travaillons donc à bien penser : voilà le principe de la morale. "

Pensées

" Voulez-vous qu'on croie du bien de vous ? N'en dites pas. "

Pensées

" L'homme est né pour le plaisir. Il le sent, il n'en faut point d'autre preuve. Il suit donc sa raison en se donnant au plaisir. Mais bien souvent il sent la passion dans son cœur sans savoir par où elle a commencé. Un plaisir vrai ou faux peut remplir également l'esprit. "

Pensées

" L'homme n'est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête. "

Pensées

" La chose la plus importante à toute la vie, c'est le choix du métier : le hasard en dispose. "

Pensées

" Nous courons sans souci dans le précipice, après que nous avons mis quelque chose devant nous pour nous empêcher de le voir. "

Pensées

" La raison nous commande bien plus impérieusement qu'un maître ; car en désobéissant à l'un on est malheureux, et en désobéissant à l'autre, on est un sot. "

Pensées