Coluche, de son vrai nom Michel Colucci, (28 octobre 1944 - 19 juin 1986) est un humoriste et comédien français. Artiste provocateur, son ton sarcastique et sa grande liberté d'expression font de Coluche un artiste à part, aussi bien sur les planches qu'au cinéma. En 1984, il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dans Tchao Pantin de Claude Berri. Artiste engagé, il fonde en 1985 l'association Les Restos du cœur, pour venir en aide aux plus démunis, notamment dans le domaine alimentaire par l’accès à des repas gratuits. Crédit photo : Martino75
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompenses : Comédien, Humoriste
  • Date de naissance : 28 octobre 1944
  • Date de décès : 19 juin 1986
  • Dans les fins de mois, ce qui est le plus dur, c'est les trente derniers jours.
  • Un chef, c'est un mec avec une mentalité d'employé, mais qui ne veut plus rien foutre.
  • Il y a quand même moins d'étrangers que de racistes en France.
  • Je ne suis pas allé partout, mais je suis revenu de tout.
  • On croit que les rêves, c'est fait pour se réaliser. C'est ça, le problème des rêves : c'est que c'est fait pour être rêvé.
  • Si vous ne faites pas aujourd'hui ce que vous avez dans la tête, demain, vous l'aurez dans le cul.
  • Si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant !
  • Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire.
  • Vous n'êtes pas responsable de la tête que vous avez mais vous êtes responsable de la gueule que vous faites.
  • Un énarque, c'est un gars que tu lui donnes le Sahara à gérer, au bout de quelques mois il faut qu'il achète du sable !
  • Pour faire un mauvais musicien, il faut au moins cinq ans d'études. Tandis que pour faire un mauvais comédien, il faut à peine dix minutes.
  • Le doyen des facultés n'a plus toutes les siennes. Il vend de l'intelligence mais n'a même pas un échantillon sur lui.
  • Les gardiens de la paix, au lieu de la garder ils feraient mieux de nous la foutre !
  • Dieu a dit : « Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l'appétit ».
  • Je voudrais rassurer les peuples qui meurent de faim dans le monde : ici, on mange pour vous.