Tenzin Gyatso (né le ) est le 14e dalaï-lama et le chef du gouvernement tibétain en exil. Considéré comme le plus haut personnage spirituel du bouddhisme tibétain, il oeuvre depuis 1959 pour l'autonomie réelle de l'ensemble du Tibet à l'intérieur de la Chine. Sa recherche constante d'une solution au conflit sino-tibétain par la non-violence est récompensée par le prix Nobel de la paix en 1989.
  • Sème un acte, tu récolteras une habitude ; sème une habitude, tu récolteras un caractère ; sème un caractère, tu récolteras une destinée.
  • La paix dans le monde passe d'abord par la paix individuelle. Celui qui est naturellement en paix avec lui-même sera en paix avec les autres.
  • Mourir c'est comme changer un vêtement usé pour un neuf.
  • […] si l'on voulait résumer l'enseignement du Bouddha en un seul mot, on dirait que c'est l'interdépendance universelle, dont la non-violence n'est qu'une conséquence naturelle : puisque nous sommes tous dépendants les uns des autres et que tous les êtres désirent comme nous-même être heureux et ne pas souffrir, mes bonheurs et mes malheurs personnels sont indissociablement liés à ceux des autres. Cette non-violence n'est pas assimilable à une faiblesse ou une passivité. C'est le choix délibéré de l'altruisme dans toutes nos pensées et tous nos actes, de sorte qu'il devient inconcevable de nuire sciemment à autrui.
    Enseignements donnés à Amaravati, Inde, 2005
  • Considère que de ne pas obtenir ce que l'on veut est parfois une grande aubaine.
  • Chacun a la responsabilité de faire croître la Paix en lui afin que la paix devienne générale.
  • Travaille comme si tu n'avais pas besoin d'argent, aime comme si personne ne t'avait jamais fait souffrir, danse comme si personne ne te regardait, chante comme si personne ne t'écoutait, vis comme si le paradis était sur la terre.
  • L'être humain [...] pense au futur, au point d'oublier le présent, de sorte qu'il ne vit ni dans le présent, ni dans le futur. Finalement, il vit comme s'il n'allait jamais mourir et il meurt comme s'il n'avait jamais vécu.
  • Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous.
  • Aimer autrui ne signifie pas que nous devons nous oublier.
  • Le bonheur et la satisfaction humaine doivent en dernier ressort provenir de l'intérieur de soi. C'est une erreur que d'attendre une satisfaction ultime à partir de l'argent ou de la technologie.
  • Certains regardent la vase au fond de l'étang et d'autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l'eau. Il s'agit d'un choix.
  • Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.
  • Le désir est le principal moteur dans l'accomplissement du bonheur présent ou à venir.
  • Détermination et espoir sont les facteurs clés d'un meilleur avenir.
    Fil Twitter, 3 janvier 2011