Épicure (342 avant J.C. - 270 avant J.C.) est un philosophe grec. Il est le fondateur, en 306 avant J.C., de l'épicurisme, l'une des plus importantes écoles philosophiques de l'Antiquité. Sa philosophie prône le contentement (de ses avoirs, de son état affectif, de son rang social) et la vie communautaire entre amis dans un bonheur stable.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Grec
  • Profession, récompense : Philosophe
  • Parmi les désirs, certains sont naturels, d'autres sont vains. Parmi les désirs naturels, certains sont nécessaires, d'autres sont simplement naturels.
  • Il ne faut pas gâter les choses présentes par le désir des absentes.
  • Il faut méditer sur ce qui procure le bonheur, puisque quand on l'a, on a tout, et lorsqu'il manque, nous faisons tout pour l'avoir.
  • Tous nos actes visent à écarter de nous la souffrance et la peur.
  • La vraie sagesse, la vraie supériorité ne se gagne pas en luttant mais en laissant les choses se faire d'elles-mêmes. Les plantes qui résistent au vent se cassent, alors que les plantes souples survivent aux ouragans.
  • Le plus effroyable de tous les maux, la mort, n'est rien pour nous, puisque tant que nous vivons, la mort n'existe pas. Et lorsque la mort est là, alors, nous ne sommes plus.
  • Ce n'est pas ce que nous avons, mais ce que nous apprécions qui constitue notre abondance.
  • Soyez modéré afin de goûter les joies de la vie en abondance.
  • Il faut se dégager soi-même de la prison des affaires quotidiennes et publiques.
  • Le bonheur n'est que dans le contentement de l'esprit et du cœur.
  • Il ne faut pas tant regarder ce que l'on mange que celui avec lequel on mange.
  • Une vie heureuse est impossible sans la sagesse, l'honnêteté et la justice, et celles-ci à leur tour sont inséparables d'une vie heureuse.