Citations de Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche
Friedrich Wilhelm Nietzsche ( - ) est un philosophe et philologue allemand. Peu reconnu de son vivant, il est aujourd'hui considéré comme un philosophe qui eut une grande influence sur la pensée du XXe siècle.

" La vie a besoin d'illusions, c'est-à-dire de non-vérités tenues pour des vérités. "

Le Livre du philosophe

" Au-dessus de toutes choses se tient le ciel Hasard, le ciel Innocence, le ciel Accident, le ciel Exubérance. "

" Les poètes n'ont pas de pudeur à l'égard de leurs sentiments : ils les exploitent. "

" On ne hait pas un homme tant qu'on l'estime inférieur, mais seulement quand on le juge égal ou supérieur. "

" La vanité des autres ne nous dégoûte que lorsqu'elle offusque notre propre vanité. "

Par-delà le bien et le mal

" Il y a une exubérance de la bonté qui ressemble à la méchanceté. "

Par de-là le bien et le mal

" La pensée du suicide est une puissante consolation : elle nous aide à passer maintes mauvaises nuits. "

" Une fois la décision prise, il fait fermer l'oreille aux meilleures objections : c'est là le signe d'un caractère ferme. Donc, à l'occasion, il faut opter pour la sottise. "

" Maturité de l'homme : cela signifie avoir retrouvé le sérieux que l'on mettait dans ses jeux, enfant. "

Par-delà bien et mal

" La vie n'est désormais plus conçue par la morale : elle veut l'illusion, elle vit d'illusion... "

Par-delà bien et mal

" On commence à se méfier des personnes très avisées dès qu'elles sont embarrassées. "

Par-delà bien et mal

" Vivre, c'est essentiellement dépouiller, blesser, violenter le faible et l'étranger, l'opprimer, lui imposer durement ses formes propres, l'assimiler ou tout au moins [...] l'exploiter. "

Par-delà bien et mal

" Les mêmes passions ne laissent pas d'avoir un rythme différend chez l'homme et chez la femme : c'est pourquoi, entre eux, les malentendus n'ont pas de fin. "

" L'amour d'un seul être est une chose barbare, car il s'exerce au détriment de tous les autres. L'amour de Dieu aussi. "

" Le demi-savoir triomphe plus facilement que le savoir complet : il conçoit les choses plus simples qu’elles ne sont, et en forme par suite une idée plus saisissable et plus convaincante. "

Humain, trop humain

" Le temps lui-même est un cercle, un éternel retour. "