Citations de Georges Bernanos

Georges Bernanos
Georges Bernanos ( - ) est un écrivain français, lauréat du Prix Femina en 1929 pour La Joie. Ses romans les plus connus sont Sous le soleil de Satan (1926) et Journal d'un curé de campagne (1936).

" On dit parfois que l'homme est un animal religieux. Le système l'a défini une fois pour toutes un animal économique, non seulement l'esclave mais l'objet, la matière presque inerte, irresponsable, du déterminisme économique, et sans espoir de s'en affranchir, puisqu'il ne connaît d'autre mobile certain que l'intérêt, le profit. Rivé à lui-même par l'égoïsme, l'individu n'apparaît plus que comme quantité négligeable, soumise à la loi des grands nombres ; on ne saurait prétendre l'employer que par masses, grâce à la connaissance des lois qui le régissent. Ainsi le progrès n'est plus dans l'homme, il est dans la technique, dans le perfectionnement des méthodes capables de permettre une utilisation chaque jour plus efficace du matériel humain. "

La France contre les robots, éd. Le Castor Astral

" Un monde gagné par la Technique est perdu pour la Liberté. "

La France contre les robots, éd. Le Castor Astral

" Qui n'a pas une fois désespéré de l'honneur ne sera jamais un héros. "

Scandale de la vérité, éd. Gallimard

" Le nombre est petit de ceux d'entre nous qui savent vieillir, et pourtant le passage est autrement difficile de l'enfance à l'âge mûr. Nul homme ne peut se flatter de l'avoir franchi impunément, sinon peut-être les saints et les génies. Oh ! sans doute, il y a ce "mûrissement" des dons naturels de l'enfance, cet approfondissement des expériences de l'enfance, mais pour mûrir les dons de l'enfance, ou en approfondir les expériences, il faudrait d'abord apprécier la valeur des unes et des autres, il faudrait juger l'âge mûr par rapport à l'enfance, et non pas l'enfance par rapport à l'âge mûr. "

L'Intransigeant, 25/12/1947

" Lorsqu'un homme crie : « Vive la Liberté ! » il pense évidemment à la sienne. "

" Je meurs chaque nuit pour ressusciter chaque matin. "

" Chaque imbécile pris à part n'est qu'un imbécile, mais l'expérience accumulée des imbéciles pèse d'un poids immense sur le monde. "

La Révolte de l'esprit, éd. Les Belles Lettres

" Une civilisation ne s'écroule pas comme un édifice, on dirait beaucoup plus exactement qu'elle se vide peu à peu de sa substance jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que l'écorce. "

La France contre les robots

" L'homme est avant tout un lâche souvent préoccupé de trouver une excuse à sa lâcheté. "

La Montagne morte de la vie

" Il y a une bourgeoisie de gauche et une bourgeoisie de droite. Il n'y a pas de peuple de gauche et de peuple de droite. Il n'y a qu'un peuple. "

Les Grands Cimetières sous la lune

" La révolution s'est toujours faite avec les pauvres, bien que les pauvres en aient rarement tiré grand profit. "

Les Grands Cimetières sous la lune

" Le malheur n'est pas d'être méprisé, c'est de se mépriser soi-même. "

" Il n'est de véritable déception que de ce qu'on aime. "

" Le Mal, comme le Bien, est aimé pour lui-même et servi. "

Sous la soleil de Satan

Mal

" La seule différence entre l'optimiste et le pessimiste, c'est que l'optimiste est un imbécile heureux... et que le pessimiste est un imbécile triste ! "

" Être capable de trouver sa joie dans la joie de l'autre : voilà le secret du bonheur. "