Citations de Montesquieu

Montesquieu
Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, plus connu sous le nom de Montesquieu ( - ) est un moraliste et surtout un penseur politique, précurseur de la sociologie, philosophe et écrivain français des Lumières. Montesquieu est l'un des penseurs de l'organisation politique et sociale sur lesquels les sociétés modernes et politiquement "libérales" s'appuient.

" Le temps, qui consume tout, détruira les erreurs mêmes. "

Lettres persanes

" L'étude a été pour moi le souverain remède contre les dégoûts de la vie, n'ayant jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait dissipé. "

Mes pensées

" La gravité est le bonheur des imbéciles. "

" Les gens qui ont peu d'affaires sont de très grands parleurs : moins on pense, plus on parle. "

" Ce qui manque aux orateurs en profondeur, ils vous le donnent en longueur. "

Voyages, mes Pensées, Histoire véritable

" Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi ; il faut les faire suivre. "

Voyages, Mes pensées, Histoire véritable

" Pour bien écrire, il faut sauter les idées intermédiaires, assez pour n'être pas ennuyeux, pas trop de peur de n'être pas entendu. "

Voyages, Mes pensées, Histoire véritable

" J'aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers. "

Voyages, Mes pensées, Histoire véritable

" Un courtisan est semblable à ces plantes faites pour ramper, qui s'attachent à tout ce qu'elles trouvent. "

Voyages, Mes Pensées, Histoire véritable

" Quand on court après l'esprit, on attrape la sottise. "

" Il ne faut pas mettre du vinaigre dans ses écrits, il faut y mettre du sel. "

" Un homme d'esprit sent ce que d'autres ne font que savoir. "

" Un empire fondé par les armes a besoin de se soutenir par les armes. "

Grandeur et décadence des Romains

" Tout homme qui raille peut avoir de l'esprit ; il veut même en avoir plus que celui qu'il plaisante. La preuve en est que, si ce dernier répond, il est déconcerté. "

" L'amour de la république, dans une démocratie, est celui de la démocratie ; l'amour de la démocratie est celui de l'égalité. "

De l'esprit des lois

" C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser : il va jusqu'à ce qu'il trouve des limites [...] Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir. "

De l'esprit des lois