Stendhal, de son vrai nom Marie-Henri Beyle ( - ) est un écrivain français de la première moitié du XIXe siècle. Ses principales oeuvres sont Le Rouge et le Noir (1830), Lucien Leuwen (1834, inachevé), La Chartreuse de Parme (1838-1841).
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Française
  • Profession, récompense : Écrivain
  • Date de naissance : 23 janvier 1783
  • Date de décès : 23 mars 1842
  • Les discours des hommes ne sont que des masques qu'ils appliquent sur leurs actions.
    Filosofia nova
  • On ne se console pas des chagrins, on s'en distrait.
    Armance
  • Ce n'est pas tant d'être riche qui fait le bonheur, c'est de le devenir.
  • J'aime la force, et la force que j'aime, une fourmi peut en montrer autant qu'un éléphant.
  • Il faut secouer la vie, autrement elle nous ronge.
  • Ce qui rend la douleur de la jalousie si aiguë, c'est que la vanité ne peut aider à la supporter.
    De l'amour
  • J'ai assez vécu pour voir que différence engendre haine.
    Le Rouge et le Noir
  • L'idée la plus utile aux tyrans est celle de Dieu.
    Le Rouge et le Noir
  • Les vraies passions sont égoïstes.
    Le Rouge et le Noir
  • Les hommes riches qui ont le cœur haut cherchent dans les affaires de l'amusement et non des résultats.
    Le Rouge et le Noir
  • Qui s'excuse s’accuse.
    Le Rouge et le Noir
  • L'admission de la femme à l'égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation ; elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain et ses chances de bonheur.
    Rome, Naples et Florence
  • Le courage consiste à savoir choisir le moindre mal, si affreux qu'il soit encore.
    La Chartreuse de Parme
  • La plupart des hommes ont un moment dans leur vie où ils peuvent faire de grandes choses, c'est celui où rien ne leur semble impossible.
    De l'Amour (1822)
  • Ce que j'aime dans les voyages, c'est l'étonnement du retour.