Fabrice Midal, né 29 septembre le 1967, est un philosophe et écrivain français, fondateur de l’École occidentale de méditation.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession : Philosophe
  • Date de naissance : 29 septembre 1967
  • Méditer, c'est faire de la place dans son cœur pour mieux accueillir la réalité.
  • Méditer ne nous rend pas semblable à un caillou, mais libère le désir propre à toute vie nous donnant ainsi l'audace d'être.
    La Méditation, éd. Que sais-je
  • L'art moderne se différencie en ce sens de l'art classique qui se déploie à partir d'un socle conceptuel : un tableau représente quelque chose, se plie à un code social, à un ensemble de contraintes. L'art moderne tente d'habiter l'espace même de la présence - non une fleur, une maison, une scène de chasse mais la présence même à partir de laquelle tout ceci se montre, témoignant d'une expérience méditative profonde où, pour reprendre l'une des formulations du zen, « l'intérieur et l'extérieur ne font plus qu'une surface lisse ».
    La Méditation, éd. Que sais-je
  • Méditer, c'est faire face à ce qui entrave notre présence à soi et au monde, c'est découvrir comment nous sommes souvent englués dans une quotidienneté terne et inauthentique, c'est rencontrer le défi d'avoir à être ce que nous sommes, responsables devant l'humanité tout entière.
    La Méditation, éd. Que sais-je
  • L'expérience de la méditation nous apprend à habiter l'absence de toute fixation (wou-tchou), cet interstice entre le moment où une pensée s'éteint et celui où une autre paraît.
    La Méditation, éd. Que sais-je
  • Agir avec justesse, c'est tout autant aider le monde qu’œuvrer sur soi-même.
    La voie du chevalier
  • La façon dont nous nous habillons est une manière de nous unir au monde et de retrouver la joie d'y habiter.
  • En un sens profond, personne ne peut donner de conseil à personne. Chaque être est différent. Chaque situation est unique. Et la nécessité de penser par soi-même nous incombe à tous.
  • La méditation est la force de transformation dont notre monde a besoin et dont nous avons besoin dans notre propre existence.
  • La sagesse, c'est la capacité de pouvoir être avec ce qui est, de manière ouverte, curieuse, juste.
  • Méditer, ce n'est pas essayer de faire le vide dans la tête, c'est essayer d'être authentique.
  • Être humain, ce n'est pas être zen. Être humain, il y a des hauts, il y a des bas. Et la méditation, c'est développer une attitude dans laquelle on peut accueillir, travailler avec tout ce qui nous arrive. C'est ça la méditation : être présent à tout ce qui est.
  • Nous savoir imparfait nous rend plus tolérant et plus soucieux des autres.
    France Culture, 1er juillet 2019