Louise Michel (29 mai 1830 - 9 janvier 1905) est une institutrice, écrivaine, militante anarchiste française aux idées féministes et l'une des figures majeures de la Commune de Paris.
  • Genre : Femme
  • Nationalité : Française
  • Profession, récompenses : Anarchiste, Écrivaine
  • Date de naissance : 29 mai 1830
  • Date de décès : 9 janvier 1905
  • On ne peut pas admettre qu'il y ait encore des gens qui crèvent la faim quand d'autres ont des millions à dépenser en divertissements. C'est cette pensée qui me révolte.
    À mes frères : Anthologie de textes poétiques et politiques (posthume, 2019)
  • La révolution sera la floraison de l'humanité comme l'amour est la floraison du cœur.
    Mémoires de Louise Michel, écrits par elle-même
  • Je suis ambitieuse pour l'humanité ; moi, je voudrais que tout le monde fût artiste, assez poète pour que la vanité humaine disparût.
    Défense de Louise Michel
  • Sans l'autorité d'un seul, il y aurait de la lumière, il y aurait la vérité, il y aurait la justice. L'autorité d'un seul, c'est un crime.
  • Chacun cherche sa route ; nous cherchons la nôtre et nous pensons que le jour où le règne de la liberté et de l'égalité sera arrivé, le genre humain sera heureux.
    Défense de Louise Michel
  • Esclave est le prolétaire, esclave entre tous est la femme du prolétaire.
    Mémoires de Louise Michel, écrits par elle-même
  • Les religions se dissipent au souffle du vent et nous sommes désormais les seuls maîtres de nos destinées.
    Mémoires de Louise Michel, écrits par elle-même
  • Il n'y a pas d'héroïsme, puisqu'on est empoigné par la grandeur de l'œuvre à accomplir, et qu'on reste au-dessous.
    Mémoires de Louise Michel, écrits par elle-même
  • Vous cherchez le bonheur pour le ronger, pauvres fous ; passez votre chemin, le bonheur n'est nulle part.
    Mémoires de Louise Michel, écrits par elle-même
  • On ne peut pas tuer l'idée à coups de canon ni lui mettre les poucettes.
    La Commune
  • Et ne me parlez pas de Dieu, le croquemitaine ne nous effraie plus, il y a trop longtemps qu’il n’est plus que prétexte à pillage et à assassinat.
    La Commune
  • C'est que le pouvoir est maudit, et c'est pour cela que je suis anarchiste.
    La Commune
  • Votre vote c'est la prière aux dieux sourds de toutes les mythologies, quelque chose comme le mugissement du bœuf flairant l'abattoir, il faudrait être bien niais pour y compter encore, de même qu'il ne faudrait pas être dégoûté pour garder des illusions sur le pouvoir, le voyant à l'œuvre il se dévoile tant mieux.
    Prise de possession
  • Eh bien, les bulletins de vote destinés à être emportés par le vent avec les promesses des candidats ne valent pas mieux que les sagaies contre les canons.
    Prise de possession
  • Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée.