Citations de Marc Levy

Marc Lévy
Marc Levy est un écrivain français né le Crédit photo : Lionel Allorge

" Il arrive que deux âmes se rencontrent pour n'en former plus qu'une. Elles sont indissociables et n'auront de cesse de se retrouver, de vie en vie. "

" Il faut avoir de la patience pour aimer. "

" La confiance, c'est ce qu'il y a de plus précieux au monde et aussi de plus fragile. Sans elle, rien n'est possible. "

" Il suffit d'une minuscule graine d'espoir pour planter tout un champ de bonheur. "

" Il y a un paradoxe étrange dans les prémices d'une histoire d'amour. On se retrouve avec crainte, on hésite à dire à l'autre qu'il n'a cessé d'occuper nos pensées. On voudrait tout donner, mais on s'économise, on épargne le bonheur, comme pour le préserver. L'amour naissant est aussi fou que fragile. "

Une fille comme elle, éd. Robert Laffont | Versilio

" Le pire mensonge est de se mentir à soi-même. "

" Ce n'est pas la distance physique qui abîme un couple, c'est celle qu'on installe dans sa vie. "

" Nous les grands, nous avons des angoisses que l'enfance ignore. "

" Il n'y a rien de plus complet qu'un couple qui traverse le temps et qui accepte que la tendresse envahisse la passion. "

" Ton absence est entrée en moi comme une petite mort qui ne cesse de creuser son chemin. "

" Il y a des journées illuminées de petites choses, de riens du tout qui vous rendent incroyablement heureux. "

" Comme ils sont étranges ces jours où la joie de vivre est programmée dans les calendriers. "

" Le temps ferme toutes les blessures, même s'il ne nous épargne pas quelques cicatrices. "

" Pour découvrir, il faut sortir de son propre système. De l'intérieur, on ne voit pas grand chose, en tout cas rien de ce qui se passe au dehors. "

Le premier jour, Ed. Pocket

" La vie a bien plus d'imagination que nous tous réunis, elle est parfois porteuse de petits miracles, tout est possible, il suffit d'y croire de toutes ses forces. "

Le premier jour, Ed. Pocket

Vie

" Perdre quelqu'un qu'on a aimé est terrible, mais le pire serait de ne pas l'avoir rencontré. "

Le premier jour, Ed. Pocket