Nicolas Grimaldi, né le 24 décembre 1933, est un philosophe français. Ancien professeur à la Sorbonne, il a consacré son œuvre à tenter d’élucider le statut de la conscience et la nature du temps.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompense : Philosophe
  • Date de naissance : 24 décembre 1933
  • Imaginer, rêver, espérer, c'est avoir réuni toutes les conditions de la désillusion.
    Proust, les horreurs de l'amour, Ed. PUF
  • Bien loin de tout ramener à soi, comme fait l'hédonisme, l'amour nous fait au contraire imaginer d'en sortir.
    Proust, les horreurs de l'amour, Ed. PUF
  • Rien ne plaît davantage à la personne aimée que les rêves que nous formons à son sujet.
    Métamorphoses de l'amour
  • Être sexué, c'est porter en soi l'attente de l'autre.
    Métamorphoses de l'amour
  • L'amour est à la fois la transfiguration et la grâce de la banalité.
    Métamorphoses de l'amour
  • Non seulement il n'y a rien d'aussi inexplicable que l'amour, mais il n'y a rien qui ne doive souvent paraître aux autres plus incompréhensible, plus absurde, ni plus dément.
    Métamorphoses de l'amour, éd. Grasset
  • Comme le besoin et le désir, l'amour est la marque de notre incomplétude. Nous ne nous suffisons pas.
  • Le temps est [...] toujours décevant puisqu'il est l'ajournement de l'avenir ; et toujours enivrant puisqu'il est la promesse de l'avenir. Cette ambiguïté est celle du désir : à la fois espérance et insatisfaction, joie de conquérir et tristesse de posséder, promesse et désenchantement...
    Le Désir et le temps, éd. Vrin
  • L'humanité prend conscience de son universalité en prenant conscience de sa mortalité.
  • Notre amour ne transfigure pas la personne aimée mais elle nous fait imaginer notre existence transfigurée par elle.
  • Cette façon intense d'exister que nous communiqueraient des paysages inconnus ou des personnes appartenant à d'autres mondes, c'est ce que nous attendons aussi bien des voyages que de l'amour.
    Proust, les horreurs de l'amour, éd. PUF
  • Ce que recherche le désir n'est jamais un objet, mais toujours et uniquement l'intensité dont sa quête est seulement l'occasion.
  • Toute philosophie a pour origine quelque déception. Si nous philosophons, c’est parce qu’il y a en nous quelque chose d’inapaisé dont nous sentons que toute notre existence restera hypothéquée tant que nous ne l’aurons pas élucidé.
    Le Désir et le temps, éd. Vrin
  • Toute la philosophie est […] une entreprise pour sauver notre vie.
    Le Désir et le temps, éd. Vrin
  • C'est l'essence de la nature de se séparer de soi, comme l'essence du désir est de refuser le réel.
    Le Désir et le temps, éd. Vrin
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • »