Patrick Modiano, né le 30 juillet 1945, est un écrivain français. Auteur d'une trentaine de romans, il reçoit en 1972 le Grand prix du roman de l'Académie française pour Les Boulevards de ceinture puis le prix Goncourt en 1978 pour son roman Rue des Boutiques et enfin le prix Nobel de littérature en 2014 pour l'ensemble de son œuvre.
  • Les événements n'ont pas d'intérêt en eux-mêmes, mais ils sont comme réverbérés par l'imaginaire et la rêverie.
  • Au moins, avec le doute, il demeure encore une forme d'espoir, une ligne de fuite vers l'horizon. On se dit que le temps n'a peut-être pas achevé son travail de destruction et qu'il y aura encore des rendez-vous.
    L' horizon, éd. Gallimard
  • Si l'on habite près d'une gare, cela change complètement la vie. On a l'impression d'être de passage. Rien n'est jamais définitif. Un jour ou l'autre, on monte dans un train.
  • Je me demande pourquoi certains livres ou certains objets s'obstinent à vous suivre à la trace toute votre vie, à votre insu, alors que d'autres, qui vous étaient précieux, vous les avez perdus.
  • Nous vivons à la merci de certains silences.
  • La vie serait bien monotone si l'on avait toujours l'esprit de sérieux.
    Quartier perdu, éd. Gallimard