Citations de Georges Clemenceau

Georges Clemenceau
Georges Benjamin Clemenceau ( - ) est un journaliste et un homme politique français.

" Pour mes obsèques, je ne veux que le strict nécessaire, c'est-à-dire moi. "

" On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse. "

" Le plus beau moment de l'amour, c'est quand on monte l'escalier. "

" Je dirai que les fonctionnaires sont un peu comme les livres d'une bibliothèque : ce sont les plus hauts placés qui servent le moins. "

" La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts. "

" Un escalier de ministère est un endroit où des gens qui arrivent en retard, croisent des gens qui partent en avance. "

" L'honneur c'est comme la virginité, ça ne sert qu'une fois. "

" Nous ne faisons qu'une imprudence dans notre vie mais elle est de taille : c'est de naître. "

" Il n'y a pas de repos pour les peuples libres ; le repos, c'est une idée monarchique. "

" Un traître est celui qui quitte son parti pour s'inscrire à un autre ; un converti, celui qui quitte cet autre pour s'inscrire au vôtre. "

" Toute tolérance devient à la longue un droit acquis. "

" Il y a beaucoup à dire contre la charité. Le reproche le plus grave qu'on puisse lui faire, c'est de n'être pas pratiquée. "

" Ce qui m'intéresse, c'est la vie des hommes qui ont échoué car c'est le signe qu'ils ont essayé de se surpasser. "

" Les dictatures sont comme le supplice du pal : elles commencent bien, mais elles finissent mal. "

" On reconnaît un discours de Jaurès parce que tous les verbes sont au futur. "

" Il y a deux organes inutiles, la prostate et la Présidence de la République. "