Citations de Mikhaïl Bakounine

Mikhaïl Bakounine
Mikhaïl Bakounine ( - ), est un révolutionnaire, théoricien de l'anarchisme et philosophe russe qui a particulièrement réfléchi sur le rôle de l'État.

" L'État c'est l'autorité, c'est la force, c'est l'ostentation et l'infatuation de la force. Il ne s'insinue pas, il ne cherche pas à convertir : et toutes les fois qu'il s'en mêle, il le fait de très mauvaise grâce ; car sa nature, ce n'est point de persuader, mais de s'imposer, de forcer. "

Dieu et l'État

" Je n'hésite pas à dire que l'État c'est le mal, mais un mal historiquement nécessaire, aussi nécessaire dans le passé que le sera tôt ou tard son extinction complète [...]. L'État n'est point la société, il n'en est qu'une forme historique aussi brutale qu'abstraite. "

Dieu et l'État

" Aucun homme ne saurait être libre en dehors et sans le concours de toute l'humaine société. "

Discours aux ouvriers du Val de Saint-Imier

" La morale n'a pas d'autre source, d'autre stimulant, d'autre cause, d'autre objet que la liberté. Elle n'est elle-même rien que liberté. Toutes les restrictions qu'on a imposées à cette dernière dans le but de protéger la morale ont donc toujours tourné au détriment de celle-ci. "

Catéchisme révolutionnaire

" L'État n'est pas la patrie, c'est l'abstraction, la fiction métaphysique, mystique, politique, juridique de la patrie. Les masses populaires de tous les pays aiment profondément leur patrie ; mais c'est un amour réel, naturel. Pas une idée : un fait... Et c'est pour cela que je me sens franchement et toujours la patriote de toutes les patries opprimées. "

Circulaire à mes amis d'Italie