Citations de Robert Bresson

photo non disponible
Robert Bresson ( - ) est un cinéaste et scénariste français. Ses films les plus connus sont Les Dames du Bois de Boulogne (1945), Journal d'un curé de campagne (1951), Un condamné à mort s'est échappé (1956), ou son dernier film, L'Argent (1983).

" Ce qui ennoblit un acteur sur les planches peut sur l'écran le rendre vulgaire. "

" Pour un acteur, la caméra est l'œil du public. "

" Ce qui est pour l'œil ne doit pas faire double emploi avec ce qui est pour l'oreille. "

" L'hostilité à l'art, c'est aussi l'hostilité au neuf, à l'imprévu. "

Art

" C'est dans sa forme pure qu'un art frappe fort. "

Art

" Le vrai est inimitable, le faux intransformable. "

" La cinématographie est une écriture en mouvement avec des images et des sons. Si l'on tient à trouver une analogie, il faut chercher du côté de la musique et non du côté de la peinture car on aboutirait à la carte postale. "

" Moque-toi d'une mauvaise réputation. Crains une bonne que tu ne pourrais pas soutenir. "

" Deux personnes qui se regardent dans le yeux ne voient pas leurs yeux mais leurs regards. "

" Un virtuose nous fait entendre la musique non pas comme elle est écrite, mais comme il la sent. "

Notes sur le cinématographe

" Le cinéma n'est pas un spectacle, c'est une écriture. "

" Il n’y a pas d’art sans surprise, sans changement. "

Art

" Cinéma, radio, télévision, magazines sont une école d'inattention : on regarde sans voir, on écoute sans entendre. "

Notes sur le cinématographe