Octave Mirbeau ( - ) est un écrivain et un journaliste français.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompenses : Écrivain, Journaliste
  • Date de naissance : 16 février 1848
  • Date de décès : 16 février 1917
  • On condamne à mort le meurtrier qui tue le passant d'un coup de surin au détour des rues nocturnes. Mais le conquérant qui a brûlé les villes, décimé les peuples … en son honneur on dresse des arcs de triomphe, des colonnes vertigineuses de bronze...
    Le Calvaire (1886)
  • Le ridicule n'existe pas : ceux qui osèrent le braver en face conquirent le monde.
  • Il n'y a pas de pires ignorants, de pires imbéciles, de pires réactionnaires, par conséquent de plus dangereuses bêtes que ce qu’on appelle les hommes d'esprit.
    Le Journal, 12 janvier 1902
  • En art, l'exactitude est la déformation et la vérité est le mensonge. Il n'y a rien là d'absolument vrai, ou plutôt il existe autant de vérités humaines que d'individus.
    Le Gaulois, 3 novembre 1884
  • On vit en travaillant... On ne s'enrichit qu'en faisant travailler.
    Le Foyer
  • Les affaires sont des échanges... on échange de l'argent... de la terre... des titres... des mandats électoraux... de l'intelligence... de la situation sociale... des places... de l’amour... du génie... ce qu’on a contre ce qu’on n’a pas...
    Les affaires sont les affaires
  • Où il y a de l'argent... il n'y a pas d'honneur... Il y a une affaire... et ça se traite...
    Les affaires sont les affaires
  • Quand il y a quelque part un homme trop riche, il y a, par cela même, autour de lui, des gens trop pauvres.
    Les affaires sont les affaires
  • Les lois sont toujours faites par les riches contre les pauvres.
    Les Vingt et un Jours d'un neurasthénique
  • Si pauvre qu'il soit, un homme ne vit pas que de pain. Il a droit, comme les riches, à la beauté.
    Les Mauvais bergers
  • Ne hais personne, pas même le méchant. Plains-le, car il ne connaîtra jamais la seule jouissance qui console de vivre : faire le bien.
    Lettres de ma chaumière
  • Les hommes passent la moitié de leur temps à se forger des chaînes et l'autre moitié à les porter.