Paul Valéry ( - ) est un écrivain, poète, philosophe et épistémologue français.
  • La plupart des hommes ont de la poésie une idée si vague que ce vague même de leur idée est pour eux la définition de la poésie.
    Tel quel, éd. Gallimard
  • Dieu créa l'homme, et ne le trouvant pas assez seul, il lui donne une compagne pour lui faire mieux sentir sa solitude.
    Tel quel, éd. Gallimard
  • Vieillir consiste à éprouver le changement du stable.
    Tel quel, éd. Gallimard
  • Ce qui m'est difficile, m'est toujours nouveau.
    Tel quel, éd. Gallimard
  • La morale est une sorte d'art de l'inexécution des désirs, de la possibilité d'affaiblir des pensées, de faire ce qui ne plaît pas, de ne pas faire ce qui plaît. Si le bien plaisait, si le mal déplaisait : il n'y aurait ni morale, ni bien, ni mal...
    Tel quel, éd. Gallimard
  • Que d'enfants, si le regard pouvait féconder ! Que de morts s'il pouvait tuer ! Les rues seraient pleines de cadavres et femmes grosses.
    Tel quel, éd. Gallimard
  • Les bêtises qu'il a faites et les bêtises qu'il n'a pas faites se partagent les regrets de l'homme. Le manque à gagner lui est souvent plus amer que la perte.
    Tel quel, éd. Gallimard
  • L'intuition sans l'intelligence est un accident.
    Tel quel, éd. Gallimard
  • L'ignorance vacille entre extrême audace et extrême timidité.
    Tel quel, éd. Gallimard
  • Être soi-même !... Mais soi-même en vaut-il la peine ?
    Mauvaises pensées et autres, éd. Gallimard
  • La vraie fidélité dans les grandes choses n'est pas de refaire ce que les autres ont fait, mais de retrouver l'esprit qui fait les grandes choses.
  • La tradition et le progrès sont deux grands ennemis du genre humain.
  • Le nombre de nos ennemis croît en proportion de l'accroissement de notre importance. Il en est de même du nombre de nos amis.
  • Le poète se consacre et se consume à définir et à construire un langage dans le langage.
  • L'espace est un corps imaginaire comme le temps un mouvement fictif.