Sigmund Freud ( - ) est un médecin autrichien dont les recherches sur les processus psychiques, l'inconscient, les rêves et les névroses, l'amenèrent à créer la psychanalyse qui devient une nouvelle discipline des sciences humaines dans les années 1920.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Autrichien
  • Profession, récompense : Médecin
  • Date de naissance : 6 mai 1856
  • Date de décès : 23 septembre 1939
  • Dans tout état amoureux, on trouve une tendance à l'humiliation, à la limitation du narcissisme, à l'effacement devant la personne aimée : dans les cas extrêmes, ces traits se trouvent seulement exagérés et, après la disparition des exigences sensuelles, ils dominent seuls la scène.
    Psychologie collective et analyse du moi
  • Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance que lorsque nous aimons, jamais plus irrémédiablement malheureux que si nous avons perdu la personne aimée ou son amour.
    Malaise dans la culture
  • Dans le développement de l'humanité, comme dans celui de l'individu, c'est l'amour qui s'est révélé le principal, sinon le seul facteur de civilisation, en déterminant le passage de l'égoïsme à l'altruisme. Et cela est vrai aussi bien de l'amour sexuel pour la femme, avec toutes les nécessités qui en découlent de ménager ce qui lui est cher, que de l'amour désexualisé, homosexuel et sublimé pour d'autres hommes qui naît du travail commun.
    Psychologie collective et analyse du moi
  • Les œuvres d'art [sont] les satisfactions imaginaires de désirs inconscients, tout comme les rêves.
  • Le moi n’est pas maître dans sa propre maison.
    Introduction à la psychanalyse
  • L'interprétation du rêve est la voie royale qui mène à la connaissance de l'inconscient dans la vie psychique.
    La Science des rêves
  • Le rêve est le gardien du sommeil, et non son ennemi.
    La Science des rêves
  • Nous ne savons renoncer à rien. Nous ne savons qu'échanger une chose contre une autre.
    Essais de psychanalyse appliquée
  • Non, la science n'est pas une illusion. Mais ce serait une illusion de croire que nous puissions trouver ailleurs ce qu'elle ne peut pas nous donner.
    L'Avenir d'une illusion
  • Le rêve ne pense ni ne calcule ; d’une manière générale il ne juge pas : il se contente de transformer.
  • Tout rêve est réalisation de désir.
  • En fixant fortement ses adeptes à un infantilisme psychique et en leur faisant partager un délire collectif, la religion réussit à épargner à quantité d'êtres humains une névrose individuelle.
  • La conscience est la conséquence du renoncement aux pulsions.
  • Notre conscience, loin d'être le juge implacable dont parlent les moralistes, est, par ses origines, de « l'angoisse sociale » et rien de plus.
    Essais de psychanalyse appliquée, éd. Gallimard
  • L'origine des névroses est à chercher dans des traumatismes apparus durant l'enfance.