Citations de John Fitzgerald Kennedy

John Fitzgerald Kennedy
John Fitzgerald Kennedy () fut le 35ème président des États-Unis. Entré en fonction le 20 janvier 1961, à l'âge de 43 ans, il est assassiné le 22 novembre 1963, à l'âge de 46 ans. Plus jeune président élu, il est aussi le plus jeune à mourir en cours de mandat, assassiné moins de trois ans après son entrée à la Maison Blanche.

" Diriger et apprendre ne sont pas dissociables. "

" Nous avons besoin d'hommes qui sachent rêver à des choses inédites. "

" Ne sacrifiez jamais vos convictions politiques pour être dans l'air du temps. "

" Pour trouver plus facilement le progrès, il faut suivre la route de la liberté. "

" La paix mondiale, comme la paix de la communauté, n'a nul besoin que chaque homme aime son prochain. Elle a juste besoin qu'ils vivent dans la tolérance mutuelle et qu'ils soumettent leurs querelles à une résolution juste et pacifique. "

" Paix et liberté marchent main dans la main. Mais aujourd'hui, il arrive trop souvent que la paix ne règne pas dans nos villes, parce que la liberté y est incomplète. "

" Il est du devoir de notre génération, de notre époque, de confier à ceux qui nous succéderont les richesses et les beautés naturelles qui sont nôtres, comme nous les ont confiées ceux qui nous ont précédés. "

" Dans une démocratie, l'ignorance d'un unique votant met en danger la sécurité de tous. "

" Il faut être éduqué et informé pour être libre. "

" Si une société libre ne peut aider les innombrables pauvres, elle ne peut sauver les quelques riches. "

" Il ne faut jamais oublier que l'art n'est pas une forme de propagande mais de vérité. "

Art

" Trop souvent, nous jouissons du confort de l'opinion sans l'inconfort de la réflexion. "

" Le conformisme est le geôlier de la liberté et l'ennemi de l'épanouissement. "

" Il faut se servir du temps comme d'un outil, pas comme d'un canapé. "

" La liberté sans savoir est toujours en danger ; le savoir sans liberté est toujours vain. "

" Le courage et les efforts ne servent à rien quand on n'a ni but ni motivation. "

Extrait d'un discours à Raleigh le 17 septembre 1960