Milan Kundera (né le ) est un écrivain d'origine tchèque, naturalisé français en 1981.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompense : Écrivain
  • Date de naissance : 1 avril 1929
  • L'humour ne peut exister que là où les gens discernent encore la frontière entre ce qui important et ce qui ne l'est pas.
    L'Immortalité, éd. Gallimard
  • Nous avons tous besoin que quelqu'un nous regarde.
  • Le sens de la vie, c'est justement de s'amuser avec la vie.
    Risibles amours, éd. Gallimard
  • [...] je passe mon temps à rêver d'un univers où l'homme ne viendrait pas au monde parmi des étrangers mais parmi ses frères.
    La valse aux adieux, éd. Gallimard
  • L'amour commence à l'instant où une femme s'inscrit par une parole dans notre mémoire poétique.
    L'insoutenable légèreté de l'être, éd. Gallimard
  • Voila la vraie et seule raison d'être de l'amitié : procurer un miroir dans lequel l'autre peut contempler son image d'autrefois qui, sans l'éternel bla-bla de souvenirs entre copains, se serait effacée depuis longtemps.
    L'identité, éd. Gallimard
  • Pour qu'un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s'y rejoignent dès le premier instant comme les oiseaux sur les épaules de saint François d'Assise.
    L'insoutenable légèreté de l'être, éd. Gallimard
  • Ne pouvoir vivre qu'une vie, c'est comme ne pas vivre du tout.
    L'insoutenable légèreté de l'être, éd. Gallimard
  • On souffre par l'insignifiance de tout ce que nous vivons.
  • Un événement n'est pas disqualifié par son caractère accidentel. Au contraire c'est le hasard qui lui donne sa beauté, sa poésie.
  • Il semble qu'il existe dans le cerveau une zone tout à fait spécifique qu'on pourrait appeler la mémoire poétique et qui enregistre ce qui nous a charmés, ce qui nous a émus, ce qui donne à notre vie sa beauté.
    L'Insoutenable Légèreté de l'être, éd. Gallimard
  • Être courageux dans l'isolement, sans témoins, sans l'assentiment des autres, face à face avec soi-même, cela requiert une grande fierté et beaucoup de force.
  • Le maniement de la pensée féminine a ses règles inflexibles ; celui qui se met en tête de persuader une femme, de réfuter son point de vue à coups de bonnes raisons, a peu de chances d'aboutir. Il est bien plus judicieux de repérer l'image qu'elle veut donner d'elle-même (ses principes, idéaux, convictions), puis d'essayer d'établir (par sophismes) un rapport harmonieux entre ladite image et la conduite que nous souhaitons lui voir tenir.
    La Plaisanterie, éd. Gallimard
  • Le roman doit détruire les certitudes.
  • Avoir un enfant, c'est manifester un accord absolu avec l'homme. Si j'ai un enfant, c'est comme si je disais : je suis né, j'ai goûté à la vie et j'ai constaté qu'elle est si bonne qu'elle mérite d'être multipliée.
    La valse aux adieux, éd. Gallimard