Citations de René Char

René Char
René Char ( - ) est un poète et résistant français.

" Les routes qui ne disent pas le pays de leur destination, sont les routes aimées. "

" L'instant est une particule concédée par le temps et enflammée par nous. "

" La liberté naît, la nuit, n'importe où, dans un trou de mur, sur le passage des vents glacés. "

" Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. "

" Imite le moins possible les hommes dans leur énigmatique maladie de faire des nœuds. "

" Nous sommes écartelés entre l'avidité de connaître et le désespoir d'avoir connu. "

" À force de t'avoir aimée pour ce que tu n'étais pas, j'ai appris à te chérir pour ce que tu es. "

" En poésie, on n'habite que le lieu que l'on quitte, on ne crée que l'œuvre dont on se détache. "

Sur la poésie

" La poésie vit d'insomnie perpétuelle. "

La parole en archipel

" L'homme est capable de faire ce qu'il est incapable d'imaginer. "

Fureur et mystère, éd. Gallimard

" Il faut être l'homme de la pluie et l'enfant du beau temps. "

" Le réel quelquefois désaltère l'espérance. C'est pourquoi, contre toute attente, l'espérance survit. "

" Il faut vivre pour rêver et non pas rêver pour vivre. "

" L'éternité n'est guère plus longue que la vie. "

" Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver. "

" Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. "

Chants de la Balandrane