René Char ( - ) est un poète et résistant français.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompense : Poète
  • Date de naissance : 14 juin 1907
  • Date de décès : 14 février 1988
  • La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil.
    Feuillets d'Hypnos 169
  • Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards, ni patience.
    Fureur et Mystère
  • L'impossible nous ne l'atteignons pas, mais il nous sert de lanterne.
    Recherche de la base et du sommet (1955)
  • Il n'y a que deux conduites avec la vie : ou on la rêve ou on l'accomplit.
    Fureur et mystère
  • Mourir, ce n'est jamais que contraindre sa conscience, au moment même où elle s'abolit, à prendre congé de quelques quartiers physiques actifs ou somnolents d'un corps qui nous fut passablement étranger puisque sa connaissance ne nous vint qu'au travers d'expédients mesquins et sporadiques.
    Fureur et mystère
  • Un homme sans défauts est comme une montagne sans crevasses. Il ne m'intéresse pas.
    Fureur et mystère
  • On ne se bat bien que pour les causes qu'on modèle soi-même et avec lesquelles on se brûle en s'identifiant.
    Fureur et mystère
  • Tiens vis-à-vis des autres ce que tu t'es promis à toi seul. Là est ton contrat.
    Fureur et mystère
  • Les rares moments de liberté sont ceux durant lesquels l'inconscient se fait conscient et le conscient néant.
    Fureur et mystère
  • L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant.
    Recherche de la base et du sommet
  • Vivre, c'est s'obstiner à achever un souvenir.
    La Parole en archipel
  • Comment vivre sans inconnu devant soi ?
    Fureur et mystère, Le poème pulvérisé argument (1948)
  • Agir en primitif et prévoir en stratège.
    Fureur et mystère, Les feuillets d'hypnos (1948)
  • Si l'homme parfois ne fermait pas souverainement les yeux, il finirait par ne plus voir ce qui vaut d'être regardé.
  • Les mots savent de nous des choses que nous ignorons d'eux.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • »