Franz Kafka

Franz Kafka
Franz Kafka (3 juillet 1883 - 3 juin 1924) est un écrivain pragois de langue allemande. Considéré comme l'un des écrivains majeurs du XXème siècle, il est connu pour ses romans Le Procès et Le Château, ainsi que pour des nouvelles.

" Le judaïsme n'est pas qu'une affaire de foi, c'est avant tout une affaire de pratique sociale. "

" Nous avons besoin de livres qui agissent sur nous comme un malheur dont nous souffririons beaucoup, comme la mort de quelqu'un que nous aimerions plus que nous-mêmes, comme si nous étions proscrits, condamnés à vivre dans des forêts loin de tous les hommes, comme un suicide - un livre doit être la hache qui brise la mer gelée en nous. "

Lettre à Oskar Pollak, 27 janvier 1904

" Comme il est étrange qu'en la pratiquant assez systématiquement, toute comédie puisse devenir réalité. "

Journal

" On gagne l'enfer de la vertu en passant par le ciel des vices. "

Journal

" L'oisiveté est le commencement de tous les vices, le couronnement de toutes les vertus. "

Journal, 30 novembre 1917

" Les parents qui attendent de la reconnaissance de leurs enfants (il y en a même qui l'exigent) sont comme ces usuriers qui risquent volontiers le capital pour toucher les intérêts. "

Journal, 12 novembre 1914

" Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? "

Lettre à Oskar Pollak, janvier 1904

" L'esprit n'est pas libre tant qu'il n'a pas lâché prise. "

" Détruis-toi pour te connaître. Construis-toi pour te surprendre, l'important n'est pas d'être, mais de devenir. "

" La vie est une perpétuelle distraction qui ne vous laisse même pas prendre conscience de ce dont elle distrait. "

Vie

" Le jugement n'intervient pas d'un coup, c'est la procédure qui insensiblement devient jugement. "

" Les questions qui ne se donnent pas de réponse elles-mêmes en naissant n'obtiennent jamais de réponse. "

" L'art vole autour de la vérité, mais avec la volonté bien arrêtée de ne pas se brûler. "

Art

" Tant que tu ne cesseras de monter, les marches ne cesseront pas. Sous tes pieds qui montent, elles se multiplieront à l'infini ! "