Citations de Georg Christoph Lichtenberg

Georg Christoph Lichtenberg
Georg Christoph Lichtenberg (1er juillet 1742 - 24 février 1799) est un philosophe, écrivain et physicien allemand.

" Comme l'homme vivrait heureux s'il s'occupait aussi peu des affaires d'autrui que des siennes ! "

" Chez la plupart des hommes l'incroyance en une chose est fondée sur la croyance aveugle en une autre. "

" Pendant que l'on écrit publiquement sur des péchés intimes, moi, j'ai entrepris d'écrire en cachette sur des péchés publics. "

" La surface la plus passionnante de la terre, c'est, pour nous, celle du visage humain. "

" Si marcher sur deux jambes n'est pas naturel à l'homme, c'est quand même une invention qui lui fait honneur. "

" Il n'est point ardu de coucher quelque chose sur le papier quand déjà on l'a dans la plume. "

" L'automne raconte à la terre les feuilles qu'elle a prêtées à l'été. "

" L'ordre conduit à toutes les vertus mais qu'est-ce qui conduit à l'ordre ? "

Aphorismes

" L'ivresse, comme la peinture, comporte une partie mécanique et une partie poétique ; l'amour aussi d'ailleurs. "

" Tout apprendre, non point pour l'afficher, mais pour s'en servir. "

" Le mariage, au contraire de la fièvre, commence par le chaud et finit par le froid. "

" Un tombeau reste toujours la meilleure fortification contre les tempêtes du destin. "

Aphorismes

" De tous les animaux du monde, l'homme est le plus proche du singe. "

Aphorismes

" On ne dort pas pour dormir, mais pour agir. "

" J'ai souvent souhaité mourir, mais toujours bien caché sous mes couvertures, pour que ni la mort ni personne ne puisse m'entendre. "

" Les sabliers ne servent pas seulement à nous rappeler la fuite du temps, ils évoquent également la poussière que nous deviendrons un jour. "