Arthur Schopenhauer ( - ) est un philosophe allemand.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Allemand
  • Profession, récompense : Philosophe
  • Date de naissance : 22 février 1788
  • Date de décès : 21 septembre 1860
  • Ce qui nous chagrine, dans un malheur, ce n'est pas tant le malheur que la pensée de telle ou telle circonstance qui, changée, eût pu nous l'épargner.
    Le Monde comme volonté et comme représentation
  • Toute grande vérité passe par trois phases : Elle est d'abord ridiculisée puis violemment combattue, avant d'être acceptée comme une évidence.
  • La vie oscille, comme une pendule, de droite à gauche, de la souffrance à l'ennui.
    Le Monde comme volonté et comme représentation
  • Avoir l'esprit philosophique, c'est être capable de s'étonner des événements habituels et des choses de tous les jours, de se poser comme sujet d'étude ce qu'il y a de plus général et de plus ordinaire.
    Le Monde comme volonté et comme représentation
  • Le monde visible n'est que le miroir de la volonté.
  • Dans nos pays monogames, se marier c'est diviser ses droits de moitié et doubler ses devoirs.
  • Le fou court après les plaisirs de la vie et trouve la déception ; le sage évite les maux.
  • Ceux que le troupeau déteste le plus, c'est ceux qui pensent différemment, ce n'est pas l'opinion en soi mais l'audace de penser par soi-même, chose qu'ils ne savent pas faire.
  • Lorsqu'on a raison, on a également besoin de recourir à la dialectique pour défendre son droit, et il faut connaître les stratagèmes de la malhonnêteté pour leur faire face, et même souvent en employer certains pour battre l'ennemi de ses propres armes.
  • La vanité innée, particulièrement susceptible en tout ce qui concerne les facultés intellectuelles, ne veut pas admettre que notre affirmation originelle se révèle fausse, ni que celle de l'adversaire apparaisse juste.
    L'Art d'avoir toujours raison
  • Le monde dans lequel chacun vit dépend de la façon de le concevoir, laquelle diffère pour chaque tête ; selon la nature des intelligences, il paraîtra pauvre, insipide et plat, ou riche, intéressant et important.
  • Un bon caractère, modéré et doux, pourra être content dans l'indigence, pendant que toutes les richesses ne sauraient satisfaire un caractère avide, envieux et méchant.
    Aphorismes sur la sagesse dans la vie
  • Il est donc facile de voir clairement combien notre bonheur dépend de ce que nous sommes, de notre individualité, tandis qu'on ne tient compte le plus souvent que de ce que nous avons ou de ce que nous représentons.
    Aphorismes sur la sagesse dans la vie
  • On porte ses défauts comme on porte son corps : sans le sentir.
  • L'activité est indispensable au bonheur ; il faut que l'homme agisse, fasse quelque chose si cela lui est possible ou apprenne au moins quelque chose.