Alexandre Vialatte

photo non disponible
Alexandre Vialatte (22 avril 1901 - 3 mai 1971) est un écrivain, journaliste et traducteur français.

" Le marchand de sable ne fait pas fortune dans le désert. "

" Où serait le plaisir sans la mauvaise foi ? On en a dit beaucoup trop de mal. Elle aide beaucoup au triomphe des causes. Même des mauvaises. Elle égalise les chances quand un adversaire est perfide. Elle permet de triompher d'un adversaire loyal. Tant d'arguments sont à double tranchant et peuvent se retourner contre qui les emploie ! La mauvaise foi, bien au contraire, sert toujours la cause qui l'emploie. Elle va toujours dans le sens de la cause qu'elle défend. "

Profitons de l'Ornithorynque, éd. Julliard

" On a tout essayé pour trouver du nouveau : le roman sans histoire, le roman sans personnages, le roman ennuyeux, le roman sans talent, peut-être même le roman sans texte. La bonne volonté a fait rage. Peine perdue, on n'est parvenu à créer que le roman sans lecteur. C'est un genre connu depuis longtemps ! "

La porte de Bath-Rabimm, éd. Julliard

" Le monde offre un spectacle confus. On l'aperçoit à travers la presse comme à travers une vitre embuée. "

" L'Auvergne produit des ministres, des fromages et des volcans. "

" On n'existe pas seul, on n'est pas seul à être soi, on est fait d'un tas d'autres. Leur perte déplace notre centre de gravité. "

" On ne saurait dire adieu trop vite à sa jeunesse. Elle s'en va sur la pointe des pieds. "

Dernières Nouvelles de l'homme

" On ne peut pas toujours vivre dans une impasse et faire semblant que ce soit une rue. "

Vie

" Sauf erreur, je ne me trompe jamais. "

" Mangez beaucoup d'ail. Il rajeunit l'organisme et écarte les opportuns. "

" La grammaire est, après le cheval, et à côté de l'art des jardins, l'un des sports les plus agréables. "