Auguste Detoeuf ( - ) est un industriel et essayiste français, fondateur d'Alstom en 1928.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Français
  • Profession, récompenses : Entrepreneur, Essayiste
  • Date de naissance : 6 août 1883
  • Date de décès : 11 avril 1947
  • Réfléchir. - Attendre quelques jours avant de ne pas changer d'avis.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Ce qui rend fausses beaucoup de théories économiques, c'est qu'elles sont fondées sur l'hypothèse que l'homme est raisonnable.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Il n'y a de bonne politique que celle du juste milieu. Le difficile n'est que de savoir où il est.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Un homme est vieux à partir de l'heure où il cesse d'avoir de l'audace.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Il y eut un bon moment dans l'histoire des démocraties : ce fut le temps où on agissait sur l'opinion par la rhétorique. Action passagère, peu redoutable. Nous en sommes à l'époque où l'opinion se fait par la propagande : je crains bien que nous n'en sortirons pas.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Beaucoup aiment dire : « Je me fiche de l'opinion publique. » Qu'on le dise suffit à montrer qu'on s'en soucie.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • La politesse consiste surtout à satisfaire la vanité du voisin.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • La publicité, c'est la gloire du riche ; la gloire, c'est la publicité du pauvre.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • On commence sa vie avec des convictions. On la fait avec des principes.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Il est commode d'avoir des principes vis-à-vis des autres ; vis-à-vis de soi, il est plus pratique d'avoir du bon sens. Mais c'est moins facile.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Si vous ne pouvez persuader, appliquez-vous à séduire.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Les comparaisons ne sont pas des raisons ; mais, pour persuader, elles valent souvent mieux.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • L'ouvrier ne vend que son corps ; le technicien ne vend que son cerveau ; le commerçant vend son âme.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Si l'on vous propose de vendre une chose dont vous n'êtes pas certain qu'elle est de la meilleure qualité, refusez : vous ne sauriez la vendre. On appelle bon vendeur un homme qui est certain que ce qu'il vend est de la meilleure qualité, quoi qu'il vende.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • Méfiez-vous de l'homme qui parle pour ne rien dire. Ou il est stupide et vous perdrez votre temps, ou il est très fort et vous perdrez votre argent.
    Propos de O.L. Barenton, confiseur, éd. du Tambourinaire
  • «
  • 1
  • 2
  • 3